Umāmaheśvara

9 000,00

Marbre
Inde de l’Ouest, Gujarāt ou Rājasthān
Circa XIe siècle
H. 38 cm

Catégorie : Étiquette :

Description

Original et sensuel, deux adjectifs pour qualifier cette charmante œuvre en marbre, provenant d’Inde de l’Ouest, de la région du Gujarāt ou du Rājasthān, et datant du XIe siècle. Du haut de ses 38 cm, cette stèle nous montre une iconographie séduisante : le dieu hindou Śiva enlaçant amoureusement son épouse.

Cette stèle représente en effet le dieu hindou Śiva sous son aspect Umāmahēśvaramūrti : Śiva et son épouse, appelée dans ce contexte Umā, la « Favorable », se tiennent sur un même siège et se témoignent des marques d’attachement. Le dieu est assis en délassement (ardhaparyaṅka), la jambe droite reposant sur le bord de stèle et la gauche repliée sur le trône. On reconnait son attribut principal, le trident (triśūla) qu’il tient dans l’une de ses mains droites, ainsi que le serpent dans sa main gauche. La déesse quant à elle, assise à ses côtés dans une pose inversée du délassement royal (mahārājalīlāsana), le regarde amoureusement.

Au couple divin s’ajoutent traditionnellement dans cette iconographie leurs enfants et familiers. On a ainsi plaisir à reconnaître au centre un nain (gaṇa) dansant afin de distraire le couple divin, et le buffle Nandin, monture du dieu. Puis, à gauche, figure probablement un autre nain appartenant à cette troupe de danseurs et musiciens menée par Gaṇeśa, fils de Śiva et Umā, caractérisé par sa tête d’éléphant et apparaissant à droite.

Malgré des manques, il est aisé d’apprécier la richesse des parures, leur variété et leur profusion. Le dieu est coiffé de son haut chignon d’ascète et porte tout à la fois de lourds pendants d’oreilles, de multiples colliers perlés ainsi que des bracelets aux bras et aux chevilles. Des bijoux similaires ornent le corps de la déesse, vêtue d’une dhoti plissée.

Encadrant le couple, le trône présente des montants architecturés, tandis que le haut de stèle est agrémenté du masque de kīrtimukha, élément décoratif prophylactique. De part et d’autre, des motifs géométriques sont caractéristiques des stèles de ces régions d’Inde de l’Ouest, apparaissant autant sur les œuvres hindoues que jaïnes.

 

Provenance : Collection privée, Allemagne.