Tête de Buddha couronnée

10 000,00

Bronze à patine brune

Thaïlande

XVIIIème siècle, Royaume d’Ayutthaya

33 cm

Catégorie : Étiquette :

Description

En 1350, un prince d’U-Thong fonde Ayutthaya, prend le nom de Rāmathibodi 1 et fait l’unité de la Thaïlande, alors appelée Siam. Ayuthya demeurera capitale jusqu’à sa prise par les Birmans en 1767.

 

Cette représentation de Buddha Śākyamuni couronné et paré est celle du « souverain universel » (cakravartin). Bien que le courant du bouddhisme dominant au royaume d’Ayutthayā soit celui du Theravada, doctrine plus stricte et le plus sobre, signifiant « la Tradition des Anciens », cette iconographie s’impose néanmoins comme dans les autres courants du bouddhisme. Elle devient même emblématique de l’époque d’Ayutthayā, au cours de laquelle elle connaît un grand développement, tant pour des raisons conceptuelles et piétistes que pour son caractère extrêmement décoratif.

 

Le visage perpétue, en les modifiant et en les adoucissant, des poncifs du style de Sukhothaï. Ainsi le nez est moins accusé, la bouche plus souriante et les lèvres plus charnues. Les cheveux sont tressés en un haut chignon au sommet de la tête, à l’arrière d’une couronne au riche décor floral et géométrique qui se déploie de chaque côté de petits cabochons qui étaient autrefois sertis. Ses grands yeux mi-clos, sont incrustés de nacre, conférant ainsi préciosité à la représentation, et force à son regard.

 

Une certaine tendance au décoratif imprègne l’art d’Ayutthayā dès ses débuts. Cette tendance s’accentue au fil de siècles. La grande finesse du visage, le relief marqué du diadème, la stylisation des oreilles à la forte cambrure et les multiples incrustations confèrent à cette tête un aspect particulièrement aimable et séduisant. Ce côté décoratif triomphera à l’époque de Bangkok après 1782.